AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie en communauté, façon Carhka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La vie en communauté, façon Carhka   Mer 3 Aoû - 4:44

La vie en communauté, façon Carhka

ft.

L'académie Yhk Alsh... M'y voilà enfin...

La jeune femme marchait dans les longs couloirs de l'académie, son bouclier sur son côté gauche, et une valise dans la main droite, contenant des vêtements de rechange et un chiffon, qu'elle utilisait tout le temps pour astiquer son bouclier, pour l'empêcher de prendre la poussière. Tahra se demanda alors si l'académie accepterait de la laisser utiliser le matériel de forge ou de nettoyage... Elle ne tenait pas à ce que son bouclier s'abîme pendant sa formation et son séjour à Yhk Alsh. Elle secoua la tête, essayant de conserver des pensées raisonnées et non précipitées, regardant devant elle. Elle faisait de son mieux pour ne pas déranger l'avancée ni le chemin de ceux qu'elle était en train de croiser, faisant même attention à leur dire bonjour quand elle passait devant eux... Elle venait d'arriver, et ne tenait pas à passer pour quelqu'un d'impoli ou de sans-gêne...

Elle était maintenant arrivée dans le quartier des dortoirs, là où on l'avait redirigée après qu'elle se soit présentée comme nouvelle candidate à l'académie. Après qu'elle fût acceptée, on lui indiqua où se trouvait les dortoirs, et c'est par là qu'elle se dirigeait actuellement... Après avoir passé la porte d'entrée, elle se remémora la chambre qu'on lui avait indiquée... Le numéro de la chambre. Elle marcha pendant de courts instants avant de finalement apercevoir la porte de la chambre qui allait devenir sa maison pour une longue période. Elle se demandait si quelqu'un était déjà présent. Elle toqua à la porte, mais n'entendant aucune réponse, elle ouvrit la porte pour regarder à l'intérieur, et constata que personne n'était présent dans le salon, là où un grand canapé était présent. La jeune femme resta bouche bée devant le luxe apparent des lieux, enfin comparée a là où elle habitait avant.

"Eh bien, on dirait que je vais être toute seule... Hm?"

Elle parcourut un peu plus l'espace, remarquant la présence de deux portes, l'une à côté de l'autre. Sa pensée fut alors démentie quand elle ouvrit une des portes, remarquant une chambre avec non pas un mais deux lits. Tahra déduisit donc qu'elle allait sûrement devoir accueillir au moins un autre camarade, qui allait venir dans cette même chambre. Elle pensait que l'autre porte qu'elle avait vu était elle aussi celle d'une chambre, servant à accueillir une ou plusieurs personnes, et cette pensée était correcte pour le coup. Elle sourit un peu. En effet, passer tant de temps loin de sa famille lui serait dur, mais au moins, elle ne serait pas totalement seule dans sa chambre. Dans son village, Tahra n'avait jamais eu beaucoup d'amis. Peut-être était-ce l'occasion de s'en faire de nouveaux, ici. Elle posa son bouclier près du lit qu'elle avait choisi de prendre, prenant également soin de stopper court à son enchantement physique après que c'eut été fait. Elle prit alors sa valise et la posa sur le lit, s'asseyant dessus par la suite.


"... Hm. Confortable. Très confortable même. On doit tellement bien dormir là-dessus."

Tahra rebondit alors quelques fois sur le lit, constatant à quel point il était moelleux. Elle s'imaginait déjà en train de dormir dessus, et si elle était certaine d'être toute seule, c'est probablement ce qu'elle aurait fait, là tout de suite. Mais elle savait qu'elle ne pouvait pas. Ce serait vraiment mal vu si elle était en train de dormir alors qu'un autre camarade arrivait dans le même temps. Elle se reprit rapidement, secouant la tête et regardant le plafond par la suite.

"Bon... Je suppose que je vais attendre les autres maintenant... Je me demande si ils seront Carhka comme moi ou bien d'autres races..."

Il est vrai que Tahra n'avait jamais rien connu d'autre que les Carhka, et elle espérait vraiment pouvoir connaitre des personnes d'autres races pour étendre sa compréhension de celles-ci, et se faire de nouveaux amis avec qui explorer le monde. Mais au fond, si même ses compagnons de chambre étaient Carhka, cela ne la dérangerait en rien, Tahra vouant une loyauté, une solidarité et un amour sans faille à sa race, qu'elle considère comme une grande famille.

Elle s'assied donc tranquillement sur le lit, regardant autour d'elle pour analyser comment la chambre était faite. Elle la trouvait très spacieuse comparée à sa chambre, qu'elle avait quand elle était encore dans son village, la dite chambre ayant assez de place pour avoir 2 lits sans avoir besoin de les superposer. Il y avait également une armoire, où les étudiants pouvaient ranger leurs effets personnels si besoin. En voyant cela, Tahra ouvrit sa valise, commençant à ranger ses propres vêtements dans une partie unique de l'armoire, pour ne pas causer de confusion par la suite. Elle continua sa petite affaire, se disant que ça ferait passer le temps jusqu'à ce que quelqu'un vienne la rejoindre.

Tahra était maintenant là ou elle avait choisi d'être, et sa nouvelle vie allait commencer... Elle était vraiment impatiente de rencontrer ses nouveaux camarades de chambre, de vie même. Son cœur battait la chamade, et un sourire constant illuminait son visage.


Dernière édition par Tahra Suojaus le Jeu 4 Aoû - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en communauté, façon Carhka   Mer 3 Aoû - 6:31



La vie en communauté, façon Carhka
Feat Chrysmel Blund & Tahra Suojaus

Cela faisais déjà quelque jours que le jeune Carhka était maintenant installé dans sa nouvelle demeure qui était l'académie Yhk Alsh, chose qui au début était relativement difficile pour lui, car oui. Le jeune homme n'avais pas l'habitude de la sociabilité en soit à cause de douleur passé, mais du à son nouveau -travail-, il du se forcer à mettre cela de côté pour le bien de sa nouvelle responsabilité, car oui. Malgré tout, le jeune homme à un sens des responsabilités assez élever, du coup. Au final il se retrouva bloquer dans l'acceptation de sa nouvelle tache. Grace à Chrysmel, le jeune homme se retrouva soldat, de nouveau alors qu'il avait essayer de fuir cette tache au part avant. Pourquoi avait-il accepter ? Personne ne le saurais jamais car lui même ne le sait pas.

Du coup, le jeune homme s'était retrouver dans une chambre attribué par l'académie même, surtout par l'administration pour être précis, et évidemment, il se retrouva avec son sergent car il devait réapprendre à travailler en équipe. Pour l'instant, les progrès n'était pas encore là, car le jeune homme pouvait se montrer retissant, mais au final il finissait par exécuter les ordres donnés. Merci à la largesse de la sergent, même si defois elle pouvait montrer ses limites en soit, car. C'est un sergent après tout.

Donc, c'est après une journée comme à son habitude à la salle d'entrainement que le jeune homme retournais dans la chambre qui lui était attribué. Lentement mais surement, le jeune homme était sur le chemin, la tête remplis de diverse chose y compris son entrainement habituel qui était sous l'ordre de Chrysmel. Pourquoi ? Il se devait en soit d'être prêt pour tout type de mission qui allait arriver. Entrainement à l'épée et surtout à sa magie de copie essayant de le perfectionner du mieux qu'il pouvait.

Enfin, c'est tout en pensant qu'il arriva devant la porte avant de l'ouvrir, pénétrant à l’intérieur. A l'intérieur, il s'étira un petit peu, alors qu'il pouvait suer à travers son t-shirt noir, qui avait était acheter au pars avant dans un marché un peu plus loin dans la contré D'Eklaymona, ayant couter la modique somme de 3 pièces d'or a un marchant Illka. Enfin bon, il enleva sa longue veste noir qui elle aussi avait était acheter au passé pour un peu plus cher. Une fois qu'il avait fini, il se dirigea dans la salle de bain pour prendre une douche, voulant se débarrasser de toute cette sueur.

Après un bon moment, il sortis finalement de la salle de bain, entourer d'une serviette en coton, qui avait la propriété d'absorber l'eau pour laisser l'utilisateur totalement sec. Pendant qu'il était entrain de vérifier son visage et de se brosser les dents, il entendit du bruit dans l'appartement, pensant que Chrysmel était rentrer elle aussi à son tour. Une fois fini, il décida donc d'aller lui passer bien le bonjour pour lui donner les résultats de son entrainement. Donc, c'est en serviette qu'il se dirigea en dehors de la salle de bain et en direction de la chambre de Chrysmel, et c'est avec un grand sourire et la main lever qu'il frappa à la porte avant de rentrer à l'intérieur


« Yo Chrysmel, je viens te---  »

L'homme s'arreta dans sa parole quand il trouvais dans la chambre, non Chrysmel, mais une autre personne au cheveux blanc rosâtre et à l’œil violet. Un silence remplis la p-ice pendant un moment, alors qu'il décida donc de prendre la parole, de manière assez gêner avant de frotter l'arrière de sa tête

« Euh.. Bienvenue à toi..? H-Hahahaha.. »

Il rigola d'une manière assez gêner avant de mettre sa main sur sa serviette. C'était vraiment une fin d'après midi totalement géniale..

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysmel Blund

avatar

Messages : 15

MessageSujet: Re: La vie en communauté, façon Carhka   Mer 3 Aoû - 7:06



La vie en communauté, façon Carhka


Vivre telle une paysanne, à dormir dans des conditions plus ou moins médiocres et à endurer des difficultés, c'est quelque chose à quoi je suis habitué.
En revanche, il est vrai qu'il m'était rarement venu l'occasion de partager ma chambre avec quelqu'un, profitant d'habitude de l'immensité de ma chambre royale et de ses murs blancs. L'idée de dormir avec quelqu'un ne me déplaisait pas, d'autant que cela allais me permettre de rencontrer du monde et de tisser des liens.
De plus, j'avais trouvé le moyen d'enrôler Roy dans la même chambre que moi, alors je n'allais pas me sentir seule.

Me voilà alors dans les couloirs en direction de ma chambre, deux valises à la main, pour m'installer dans ma nouvelle chambre.
Roy s'y était déjà établi, et ce depuis quelques jours déjà. De mon côté, j'avais préférée rester chez moi, dans ma chambre royale, du moins jusqu'à ce que je puisse m'établir dans une chambre avec quelqu'un. L'idée d'être seule dans un appartement de l'académie ne m'enchantais guère.
J'aurais voulu apporter d'avantages de vêtements avec moi, notamment certaines robes que j'appréciais beaucoup, mais il était évident que je n'allais pas pouvoir faire tout rentrer dans mes petites valises, alors il m'a fallut trier entre mes vêtements les plus basiques. Je n'aurais pas supporté d'en perdre, par la même occasion, ou d'en détruire par inadvertance ...

Arrivant à hauteur de la chambre, je dépose alors mes valises pour ouvrir la porte grâce aux clefs que l'on m'a donné. J'entre alors dans la chambre, avant de m'exclamer :

   
 
▬  « Roy, tu es là ? Roy ? »


Je fit quelques pas, avant de surprendre Roy, affublé d'une étrange tenue dénudée, en train de parler à ce qui semble être une jeune fille dans la chambre.

   
 
▬  « Ro ... Roy ! Va t'habiller, tout de suite ! »


Dis-je d'une voix aiguë, gêné et en colère, tandis que je ferme les yeux et baisse la tête pour ne pas regarder plus longtemps cette vision d'horreur.
La présence de la jeune fille me dérangeait néanmoins, mais je n'avais pas le courage de relever la tête pour la regarder.

   
 
▬  « Et ... Et va chercher mes valises dehors ! »







© By Halloween sur Never-Utopia


_________________


« Envole toi, envole toi petit papillon, et montre moi la voie vers la liberté. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en communauté, façon Carhka   Mer 3 Aoû - 17:58

La vie en communauté, façon Carhka

ft.

Tahra était encore en train de ranger ses vêtements quand elle entendit la porte principale de l'appartement s'ouvrir. Elle tourna rapidement la tête, pour voir si la porte de la chambre allait s'ouvrir, si elle allait voir quelqu'un... Mais personne ne vint...

J'ai rêvé...?

Pensa-t-elle. Elle haussa un sourcil, se demandant si elle n'avait pas tout simplement mal interprété le bruit qu'elle avait entendu... Puis après quelques instants elle entendit le bruit de l'eau couler.

Quelle bécasse je fais... Evidemment que personne ne va penser à vérifier si je suis là si la porte de le chambre est fermée... En plus personne me connait, si personne ne s'attend à me trouver là, personne ne va vérifier c'est logique... Bécasse!

Elle s'insulta elle-même en secouant la tête. Si elle avait laissé la porte ouverte rien de tout ça ne serait arrivé, la personne aurait vu que la porte était ouverte, aurait regardé, l'aurait vu, et les présentations auraient commencé comme ça. Tahra poussa un soupir avant de continuer à ranger ses affaires, se disant qu'elle verrait de toute façon celui ou celle qui était arrivé quand ils auraient fini de prendre leur douche. C'est donc sans crainte si sans faire vraiment attention qu'elle continua à ranger ses affaires, faisant bien attention à ne pas les froisser inutilement en le faisant.

Puis au bout d'un moment, la jeune femme entendit quelqu'un toquer à la porte. Mais elle n'eut même pas le temps de dire quoi que ce soit ou d'aller ouvrir la porte elle-même, que celle-ci s'ouvrit d'un seul coup, pour révéler un homme en serviette, un grand sourire aux lèvres, la main levée pour dire bonjour...

"Yo Chrysmel, je viens te---"

Tahra vit l'homme s'arrêter net quand il se rendit compte qu'elle n'était pas la personne qu'il s'attendait à voir... Chrysmel avait-il dit...? Tahra écarquilla les yeux devant la vue qui lui était présentée, ne sachant vraiment pas comment réagir. Un homme en serviette est rentré d'un seul coup dans la même chambre qu'elle, que faire?

Qu'est-ce que j'fais...? Qu'est-ce que j'fais...???

La pauvre Tahra commençait à paniquer. Si c'était dans d'autres circonstances elle aurait probablement asséné un coup de poing à l'intrus, par réflexe et pour le faire partir et ainsi la sauver de cette situation gênante. Mais elle ne pouvait pas faire ça, c'était un de ses camarades de chambre! Et d'après ses dires, une 3ème personne allait arriver!

"Euh.. Bienvenue à toi..? H-Hahahaha.."

La seconde phrase du jeune homme n'avait pas vraiment apaisé Tahra bien au contraire. Elle se rendait compte qu'il était au moins aussi gêné qu'elle, et pour une première rencontre, on pouvait difficilement faire pire. Cependant, elle avait quand même son mot à dire sur toute cette situation, et elle n'allait pas se priver de faire part de son opinion à celui qui était responsable de son embarras.

"T-t-tu peux pas attendre que les gens disent "entrez!" avant d'entrer dans une c-chambre où y'a potentiellement quelqu'un?! M-m-même si une personne que tu connais est présente dans la chambre la moindre des choses c'est de s'habiller! C'est quoi ces manières?! On se présente pas devant quelqu'un en serviette t-tout sourire dehors enfin!"

Elle bégayait de par sa gêne, sa voix tonnait et résonnait dans la chambre et probablement dans tout l'appartement. Son visage commençait à se colorer de rouge, alors qu'elle essayait de faire bravement face à la situation dans laquelle elle était embourbée... Ce n'était pas un combat après tout, et fuir n'était clairement pas ce qu'elle préférait faire, quelque soit la situation. Puis elle entendit encore une voix dehors...

"Roy, tu es là? Roy?"

Roy... Ce devait être le garçon en face d'elle. Et la personne qu'elle venait d'entendre, c'était probablement Chrysmel, la personne que Roy s'attendait à voir en entrant dans la chambre où Tahra se trouvait... Mais avant que Tahra ne puisse indiquer à Chrysmel que ce n'était pas vraiment le moment de rentrer dans la chambre, celle-ci se trouvait déjà sur le pas de la porte, restée ouverte...

"Ro ... Roy ! Va t'habiller, tout de suite!"

La voix de Chrysmel résonna dans la chambre, avec tout le ton aigu et gêné approprié à la situation dans laquelle se trouvait les deux jeunes femmes... C'en était trop pour la pauvre Tahra, qui se saisit de son bouclier après s'être enchantée, le posant devant elle et se cachant derrière celui-ci, la seule partie visible étant le haut de son crâne, ou plutôt une toute petite mèche de cheveux qui en dépassait. Elle ferma les yeux pour être sûre d'échapper à la vision de Roy en serviette, et possiblement au regard futur de Chrysmel. Et si on la jugeait? Et si on pensait que c'était une voyeuse? Elle n'avait rien fait après tout elle n'avait pas envie d'être accusée à tort!

"C-c'est pas moi! J'ai rien fait!  J-j'étais en train de ranger mes v-vêtements q-quand il est a-arrivé!"

Elle était encore en train de bégayer à cause de sa gêne, se cachant toujours derrière son bouclier, les yeux fermés, la mèche de cheveux visible au dessus du bouclier se secouant dans le vent à mesure que Tahra secouait la tête derrière le bouclier.

"Et... Et va chercher mes valises dehors!"

La pauvre Carhka au bouclier ne savait même pas si l'autre jeune femme avait prêté attention à ce qu'elle avait dit, ou si elle l'avait entendu. Elle n'osait pas sortir de derrière son bouclier, restant cachée pour éviter un possible courroux qu'elle n'aurait pas mérité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en communauté, façon Carhka   Mer 3 Aoû - 19:36



La vie en communauté, façon Carhka
Feat Chrysmel Blund & Tahra Suojaus

Le jeune homme avait face à lui une situation qui était de base pas du tout prévu, car en effet. Il n'avait pas pour habitude d'agir de manière assez spéciale mis à mis du sexe opposé, ayant était élever d'une manière assez basique là ou les bonnes manières ne sont pas forcement de première ordre. Juste honneur et victoire était de mise, du coup, dans le moment actuel. Il n'était pas spécialement gênée, enfin si. Juste d'avoir confondue la nouvelle avec son sergent.

Après sa parole il entendis la jeune femme au cheveux rosâtre prendre la parole d'un ton totalement embarrasser à cause de la situation actuel :

« T-t-tu peux pas attendre que les gens disent "entrez!" avant d'entrer dans une c-chambre où y'a potentiellement quelqu'un?! M-m-même si une personne que tu connais est présente dans la chambre la moindre des choses c'est de s'habiller! C'est quoi ces manières?! On se présente pas devant quelqu'un en serviette t-tout sourire dehors enfin!  »

En effet le jeune homme n'avais attendu aucune réponse de la part de la personne qui était à l'intérieur, que cela soit Chrysmel ou bien cette nouvelle venue. Car dit au dessus, les bonnes manières n'était pas inculquer et surtout que il n'a jamais attendu la moindre réponse avant de pénétrer n'importe ou. Il rentre et puis voilà, du coup sur le champ, il ne savais pas trop quoi répondre, mais il essaya de prendre la parole quand même, toujours avec un ton calme et un sourire de gêne :

« Euh, je vois pas en quoi c'est problématique. Dans mon village, on a l'habitude de se genre de chose, et puis bon. C'est pas comme-ci j'étais totalement dénudé, il y a pas grand chose à voir en soit. Mais je m'excuse du derangement..  »

Dans la tête du jeune Carhka, il ne pouvait pas se sentir en tord de la gêne occasionner. C'était comme un enfant qui se faisait gueuler dessus pour une bêtise qu'il ne comprends pas. Du coup, un petit ricanement échappa ses lèvres alors qu'il entendit un bruit dans l'appartement. C'était le bruit de la porte qui s'ouvrit avant de laisser place à une voix :


« Roy, tu es là? Roy?  »

C'était la voix de son sergent qu'il reconnu. Mince alors. Mais attendez une minute. Est-ce que l'attire actuel du jeune homme allait aussi poser problème vu la reaction de la jeune femme au cheveux rosâtre ? Merde. Avant qu'il n'ai le temps de réagir, il vit son sergent en face de lui alors qu'il se tourna pour sortir de la pièce et la vision qu'il avait en face de lui était une femme totalement gênée, en colère, et étonner. Mais la colère pouvait se faire sentir de la part de la jeune femme alors qu'elle ôta son regards du jeune homme avant de prendre la parole :

« « Ro ... Roy ! Va t'habiller, tout de suite ! »  »

Un soupire échappa les lèvres du jeune homme alors qui bougea sa main pour frotter l'arrière de sa tête. Les femmes étaient vraiment des creatures étrange qui avait des reactions assez impulsive pour une situation des plus normale. Je veux dire, on née tous à poil, merde. Du coup, il ne pu qu’acquiescer avant de secouer sa tête, mais alors qu'il voulu sortir de la chambre pour aller s'habiller, il reçu un autre ordre de la part de son sergent :

« Et ... Et va chercher mes valises dehors ! »


Les valises ou bien ses vêtements ? Il fallait faire un choix. S'il jamais il décidait d'aller s'habiller, il allait surement déclencher le courroux déjà assez haut de son sergent, mais si jamais il allait prendre sa valise. Il allait se faire engueuler dessus pour ne pas s'être habillé. Difficile, difficile. Mais soudain lui vis une idée de génie. Il décida de garder sa serviette avant de prendre son long manteau noir et de l'enfiler autours de lui, au moins sa cachera son torse musclé avant d'aller chercher la valise de son sergent. Lentement mais surement, il l'apporta dans la chambre prévu à cette effet, frottant son front juste après. Il pris la parole juste après, toujours d'un ton calme :

« Franchement, vous les femmes. Vous avez des reactions un peu abusé pour un simple homme dénudé. Heureusement que j'avais ma serviette. Je n'ôse imaginer si j'avais rien en dessous. Après bon, ça aurait booster mon ego, mais rien de très important.  »

Il haussa les épaules tout en écartant les bras, avant de secouer la tête. Le jeune homme s'étira un peu avant de se diriger vers sa chambre, là ou il y avait des vêtements. Enfin ses vêtements, juste ce qu'il porter juste avant. Car oui, il n'avait pas masse vêtement, même voir pas du tout. Du coup, il s'habilla de son t-shirt noir et pantalon noir, avant de remettre sa veste et manteau par dessus. Une fois habillé de noir, il se dirigea de nouveau vers la chambre ou il y avait causé un sacré grabuge. Il prit donc la parole une fois de plus :

« Du coup, euh. Je suppose que je vais dire désolé pour ma conduite ? C'est tout ce que je peux dire, et ah. Bienvenue encore à toi, jeune nouvelle.  »

La voix de l'homme était des plus sincère alors qu'il sourit en direction des deux qui était des plus gêner. Mais bon, même en faisant preuve de bonne foi, la jeune nouvelle s'étais caché derriere son grand bouclier avant de prendre la parole, toujours aussi gêné :

« C-c'est pas moi! J'ai rien fait!  J-j'étais en train de ranger mes v-vêtements q-quand il est a-arrivé !  »

Il cligna des yeux, ne comprenant pas pourquoi la jeune Carhka essayais de se justifier de l'action du jeune homme, et surtout de la sienne. Je veux dire, c'est pas grand chose, enfin de sa vision. C'est pas comme-ci il voulait commettre un autre méprisable ou autre. Du coup, son regards se tournis vers Chrysmel. Malgré tout, il avait un peu de rétissance envers ce que pourrait faire son sergent. Elle en imposé quand même, car bon. Cela reste son supérieur.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie en communauté, façon Carhka   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie en communauté, façon Carhka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mana Chronicles :: Eklaymona :: L'Académie Yhk Alsh :: Dortoirs :: Chambres :: Elèves-
Sauter vers: