AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous aimez vous faire vomir ? Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée [pv Chrysmel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vous aimez vous faire vomir ? Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée [pv Chrysmel]   Sam 30 Juil - 1:49

traité de psychanalyse, traitement de la démence et classification des aliénation par Newell Costigan

préface:


cette ouvrage et le premier que je consacre au traitement des problémes mentaux, étant donner leur faibles importances. ce n'est qu'un passe temps que je me permet pour mon établissement dans cette académie ayant du temps pour me consacrer a la faiblesse de la psyché de la grand majorité des étre intelligent. n'ayant pas consacrer de temps au par avant cette ouvrage ne cera donc qu'un rassemblement des divers cas que j'ai pus remarquer. la majorité des méthode dans cette ouvrage son des théories qui soit serons tester dans les cas décrit soit seront laisser a la dispostions de ce qui voudront les tester.

dans tous les cas les patient souffrant d'affection mentals sont des personnalité de faible constitution avec une très forte prévalence du sucide au seins de ce groupe. en cas d'épidémie je conseil de trouver les malade qui sont démen, dépréssif ou pleurnicheur de nature NB: a ne pas confondre avec les affliction mentals due a une maladies, lire ouvrage dédié pour plus de précision ces personnes peuvent etre utiliser comme cobay pour un remede sans remord aucun, ces personnes n'étant que très rarement productive ce sont des variable acceptable dans le traitement des grandes épidémie, toutefois si il peuve etre sauver il est intéressant de noter qu'il font de bon bouc émissaire et martyre permetant a d'autre gens de ne pas tomber de le même état d'inutiliter que ces débils et aliéné.





Cas n°1
note n°1

Chrysmel Blund

ce n'est pas un patronyme mais bien la fille du héros carhka NB: héritage de son pére ou de sa mere, ou preuve que le milieu riche et les antécédent honorable mene a une inévitable décadence des génération je reçus donc une letre cacheté du sceau officiel. un grand nombre d'homme serai tomber en pamoison devant tant d'honneur mais je pense que le meneur d'une race que je considére responsable de la guerre mériterait que je brule cette missive. toutefois le directeur me la fit parvenir et comprendre qu'il était d'interet commun que je m'occupe de ce cas. le meilleur médecin de la région, même surement du monde pour une histoire de poupé qui ce priver de nourriture: ridicule! NB: ce referait a l'article qui serait dédier au notable. il utilise toujours leur argent ou pouvoirs pour forcer les meilleur a s'occuper de cas qu'un enfant de cinq ans saurait résoudre pendant que des urgence on lieux. exemple: la grande épidémie de peste ou les médecin était bloquer avec les riche notable a leur prendre la tension alors qu'il aurait pus mener des étude salutaire. toujours est il que c'est cette letre qui m'est parvenue



[une lettre est acroché au page du grimoire avec quatre sceau en cire]


À l'attention de Mr. Le Directeur
De la part de Sren Dykel,
Dirigeant du royaume d'Eklaymona.

Salutations à vous mon ami, j'espère que vous vous portez bien depuis la guerre qui nous as ravagé.
Je vous écrit aujourd'hui, car comme vous le savez, ma fille Chrysmel Blund a rejoins l'Académie Yhk Alsh.
Sans me perdre dans les détails, ma jeune fille a été la proie d'une maladie redoutable : L'anorexie.
Bien que désormais, elle en soit sortie, je ne peut néanmoins pas la surveiller de manière constante, et elle sera assez maligne pour pouvoir le cacher à son frère, Ayral Sinh, également élève à l'Académie.
Par conséquent, j'en invoque à votre position pour pouvoir assurer un suivi médical à ma fille, dans le but de surveiller son poids et lui éviter des complications.

Je vous remercie d'avance, et vous souhaite bon courage à l'Académie. Les héros et moi même viendront vous rendre une visite très bientôt.

Cordialement.
Sren Dykel.





le médecin voulait refuser cette visite qui lui était imposer mais acceptas, quoiqu pas totalement a contrecoeur cela lui donnant une escuse pour démarer un traiter de psychanalyse qui s'aparantera un pamphlet contre les personnes fortuné et surtout toutes les personnes ayant des probléme psychiatre ou tout simplement un mental plus fragile que la moyenne. il attendait la fille dans son infirmerie, le docteur avait fait venirs plusieur plats du réféctoirs: une simple et frugal assiettes de salade avec deux tranche de tomate, de la purée de pomme de terre contenant celon sa commande une bonne quantité de beurre avec une saucisse bien grasse également et pour finir une assiette de choucroutes remplie a ras bord et dont l'odeurs refoulé le choux fermenté. cela en plus de la traditionelle baguete de pain avec une tranche de jambon et une motte de beurres. il avait sortit une bouteil de vin des plus médiocres  et préparer pour le dessert un thé a base de plante facilitant grandement la régurgitation. ce diner était surtout une mise a l'épreuves.  un dinners? regarder plutôt la lettre qu'il a envoyer a sa nouvelle patiente de marque

[la lettre et attacher au livre de la même façons que la missive précédente]

Bonjours,



En ma qualité de médecin de cette instuts et suite a une demande expresse de votre père je vous convoque à l'infirmerie a 20h demains. vous êtes tenue d'y etre présente et prier d'étre a jeun dès la récéption de ce courier. bien entendue cela inclue toutes boissons et substance qui peuvent être ingérer, bue, priser, fumer, injecter ou quelqu méthode d'administration.

dévouément votre


Newell costigan

Ps: vous serez priez de signez la letres et de la remetre au rat qui vous la porter une fois que vous aurez ajouter la mention lu et aprouvé. tout vos cours ou rendez vous sur cette horaires son annuler. si malgrès cela vous netes pas en capacité de vous y rendre sachez que vous devrez prolonger votre jeun jusqu'a ce que nous ayons fixer une autre date, cordialement


la letre fut en effet transporté par un de ces rat domestique peut avant leur du souper du jour précédant la visite, il la voulait affamer pour voir sa réaction fasse a la nourriture, de plus le rat lui permeterait de voir ça réaction fasse a la récéptions de cette letres
Revenir en haut Aller en bas
Chrysmel Blund



Messages : 17

MessageSujet: Re: Vous aimez vous faire vomir ? Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée [pv Chrysmel]   Dim 31 Juil - 3:10



Vous aimez vous faire vomir ?
Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée.


Il était assez tard, c'était l'heure du souper.
Mais aussi étrange cela puisse-t-il paraître, je reçu une lettre ce soir là de la part d'un petit rat voyageur.
Aux premiers abords, je refusais de recevoir une telle lettre, et une personne de mon envergure face à un rat, devant tout le monde, était vraisemblablement quelque chose de désagréable.
Je n'avais pas spécifiquement peur des bestioles, contrairement aux autres filles de mon rang, probablement dû au fait que j'ai vécu une bonne partie de mon enfance tel un garçon, suivant les enseignements prodigués initialement à mon frère, et non à moi.
Mais soit, le moyen le plus facile de faire partir ce rat était encore d'accepter sa lettre, ce que je fit à contre-cœur.

Elle était signée Newell Costigan.
Un étrange personnage, j'en avait entendu parler de part mon frère. Il semblerait que le Directeur ait vu en cet homme une énergie, un pouvoir énorme, un espoir quelconque, c'est du moins ce que j'en concluais pour avoir accepté une telle personne au sein de l'académie.
Monsieur Costigan était probablement fou, toujours masqué, mystérieux. Personne n'osais se rendre à son infirmerie, qui empestais la mort et la putréfaction.
Pourtant, et ce malgré les apparences, il est toujours là, en tant que Médecin. Quel monde incroyable, n'est-il pas.

En tout cas, le contenu de la lettre ne m'enchantais guère.
Père, encore une fois, avait besoin d'avoir une certaine emprise sur moi, une certaine surveillance. Je ne suis pourtant plus une enfant, mais je suppose que ce sont les désavantages d'avoir un Père nommé héros de notre région : S'il veut protéger notre royaume, il voudra bien évidemment protéger sa fille.
Le simple fait de penser aux punitions que j'allais pouvoir endurer en m'absentant pour ce rendez-vous me mis mal à l'aise. Il valait mieux pour moi que j'obéisse sans broncher, et surtout que je reste discrète, sinon Monsieur Ayral allais encore me tomber dessus et me pousser à obéir dans tout les cas.

C'est alors avec un pincement au cœur que j'abandonna ma table ainsi que mon repas du soir, dans le but d'obéir aux directives que l'on m'avait donné. Non pas que j'avais envie d'être disciplinée ce soir, mais j'avais tout de même à faire à Monsieur Costigan, je ne pouvais donc pas prendre le risque de manger malgré tout et de me faire prendre la main dans le sac. Les médecins sont tous un peu dérangés dans leur tête, et pourtant, ils sont capables de prouesses ...

Mais passons. L'heure du rendez-vous approcha. J'avais extrêmement faim, le manque de nourriture pendant plus de 24 heures étant foudroyant. J'avais des crampes de ventre, ce type de douleur que l'on as qui nous donne l'impression que notre estomac est tellement vide qu'il se dessèche et se recroqueville sur lui même.
Mais heureusement, j'arrivais tout de même à supporter la douleur du mieux que je le pouvais, ce n'était pas une douleur trop handicapante, alors je n'allais pas vraiment m'en plaindre.
Comme le disais les rumeurs, l'odeur de l'infirmerie, l'antre du Docteur Fou, empestais d'une nuée nauséabonde.
Mais qu'à cela ne tienne. Je toque alors 3 fois à la porte, suffisamment fort pour me faire entendre, puis je pénètre à l'intérieur de la pièce.

Un nombre incalculable de rats semblaient grouiller sur le sol, transformant ce qui devait être pourtant un lieu de paix et de guérison en un véritable festival d'horreur et atrocités.
Je décidais de ne pas traîner plus longtemps et de trouver Monsieur Costigan au plus vite, pour sortir au plus vite d'ici, d'ailleurs.
Je m'enfonce alors doucement dans la pièce, avant de parler d'une voix audible :

   
 
▬  « Monsieur Costigan ? Êtes vous là ? Je suis Chrysmel Blund, la demoiselle que vous avez convoquée. »







© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous aimez vous faire vomir ? Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée [pv Chrysmel]   Lun 1 Aoû - 6:36

le médecin jouait avec sa canne , il était contre le mur adjacent la porte. dans la pénombre il était a peine visible, mais l'objet luisait quelqu peux, une des rare chose propre de son infirmerie. le pommeau de cette canne représenté un rat d'argent semblait j'aillire dans la direction de son regard et dont la queu s'enrouler autour de la canne. une dent du rat factice cacher un mécanisme digne d'un horloger, en quelqu cliquetis métallique une lame d'une vingtaine de centimètre en sort. cette artifice ne lui a presque jamais servie. ces plus puissante arme étant faite de verre et tenait dans une poche, mais il y tenait grandement. c'était la première, et la seul fois, ou il avait eu besoin d'aide depuis qu'il errer, ces jambes était trop fatiguer pour le porter sans aides, et un fabricant de canne lui fournit ce magnifique ouvrage de bois mate et rugueux, sans vernie sans lui faire payer. alors qu'il n'avait ni sauver sa famille ni son fils, mais plusieur autre personne du village lors d'une épidémie, pour luis les gens désintéresser sont trop rare pour etre oublier. il fut tirer de sa léthargie par l'aproche de sa patiente, signaler par ces rats tapie dans l'ombre. il restat toutefois a cette place. elle toqua trois coup claires avant d'entré, je fait lentement reculer mes rat dans les coins de la piéce. il la laissa tranquillement avancer dans la piéce avant d'arriver dérriere elle. il claqua la porte en poussant avec sa canne avant, d'un geste souple pour ça condition , d'en attraper le bout pour mettre le peaumau contre le bassin de la fille et d'appuyer légérement "bassin en avant" il fit monter sa canne le long de sa colone vertébrale s'atardant sur chaque vertébre " le dos droits, pas de courbure avec la colone" il fit une petite tape sur chaque épaule pour les faire s'abaisser "ne levait pas les épaule que diantre." il fit le tour de la fille et lui releva finalement le menton avec sa canne "et la tête droite enfin! on ne vous a donnez aucune leçon de maintient?"


note n°2

il est notable que cette jeune perronelle n'a aucun réfléxe d'une personne de son rang mais passons, ma petite inspection préliminaire du bout de la canne déguiser en leçon de maintient ne me parait pas trop désastreux, le tonus musculaire semble acceptable, mais quand je vit sa poitrine... sa poitrine! je ne pus m'empécher de faire une légére mise au point dessus, espérant que les cliquetis de mon masque ne me trahisse pas trop.Mais une tel catastrophe mériterait un livre a elle seul, la rénutrition avait fait des ravage de ce coté la, il faudra clairement que je fasse plus d'examen, ce qui m'étonne maintenant c'est qu'elle soit encors en vie. lorsqu un prisonier refuse de ce sustenter ou qu'un princesse ce fait vomir on finit toujours par les faires manger, mais c'est a ce moment la qu'il meur. la rénutrition et une pratique très complexe a aprendre mais simple a metre en place. d'abord donner un apport rapide de sucre a l'organisme pendant 12h avant de donner des racine et tubercule a dose progressive. ne réeintroduire les acide aminé complexe qu'au bout d'une semaine et surtout un régime sans sel d'un mois pour préserver les muscle. sans cela les chance des décés sont de 3 chance sur 4, surtout qu'il vont ce jeté sur plat très calorique tels que les viande hyperprotéiné. la reprise de masse musculaire sera tellement anarchique que le coeur n'y survit que rarement. pourtant du peut que j'ai pus sentir ces muscles ce porte bien, étonant.

"prenez place ma très cher" lui dis-je en tirant une chaise en face de mon bureau. je pris place en face d'elle tandis que ma rate aprivoiser alla ce percher sur mon épaule, je la laisse faire " je vous ai déja dit la raison de notre rencontre, mais je vais vous repeter pour etre sur que vous comprenez bien les enjeux ainsie que les tenant et aboutissant de cette entretien: Votre père a utiliser des méthode que je jugerait vil pour que je traite votre cas. il n'est pas dans mes habitude de m'occuper des pacotille de riche et de noble, mais je vais tout de même m'excuter. tout cela pour vous dire que ces entretient, et je dit bien ces entretient ne vous plairons pas plus a vous qu'a moi." je me raclit la gorge dans un bruit gugutural tandis que je jouer un peu avec les lentilles pour la regarder plus en détailles, a la lueur des bougis. ma rate semblait également intéresser par elle et descendit sur le bureau

"je suis donc la pour traiter votre anorexie, surveiller les rechute et les dommage causer a votre corp par votre conduite idiote. je serai seul juge des décision qui découleront de ces entretient. sacher que bien qu'éminent de ma profession il est une chose que je ne suporterait, et ce sera le mensonge. si vous ne suivez pas mes traitement ou me menter sur ce que je veux savoir j'enverai un courrier a votre pére pour lui annoncer cela et l'arret de votre prise en charge tout héros qu'il est, esse bien compris?"
j'attendait une réponse a l'affirmative pendant que je sortait du papier et une plume. j'abaisser mon regard sur la page, mais par un astucieux jeux de lumiere mon masque la fixait toujours dans les yeux, même dans l'âme celon les faible d'esprit dont elle fait partie. " raconter moi les raison qui vous on pousser a vous faire du mal, pourquoi c'etes anorexie , alors que vous auriez pus etres belles? raconter moi en détaille le premier rejet volontaire." je prit un longue inspiration tandis que sous mon masque un sourire malsain ce dessiner, c'était mon vice a force de le cotoyer, le malheur des gens était une chose qui m'intriguait a un point que cela pourrait en devenir un lubby, sans compter le plaisir coupable que j'éprouve en les écoutant"et surtout, avait vous pensez au sucide? si oui avez essayer et quel méthode auriez vous utiliser ou avez vous utiliser je me mit alors a grater bruyamment ma feuille a une vitesse maladive pour ne pas rater une expression du visage, un geste, une parole qui pourrait m'en dire long

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous aimez vous faire vomir ? Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée [pv Chrysmel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous aimez vous faire vomir ? Je vais vous donner une bonne raison d'avoir la nausée [pv Chrysmel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mana Chronicles :: Eklaymona :: L'Académie Yhk Alsh :: Bâtiment des Sciences :: Infirmerie-
Sauter vers: